Message à toute personne confrontée à un changement…et qui veut en savoir plus en moins de 3 min!
 
Rappel:
* Décider de changer c’est bien, l’incarner c’est encore mieux 
* Tout ne se fait pas d’un claquement de doigts (pour les plus impatients) : le cheminement dans la « vallée du changement » peut se faire à des rythmes différents, de manière plus ou moins chaotique…mais la bonne nouvelle c’est que la remontée est là !
 
Focus rapide sur les différentes phases et illustration avec des partages personnels (PP):
 
1/ LE CHOC: sidération, apathie, submersion d’émotions prennent le devant…La brutalité de la situation peut nous conduire au mode « bug », à la déconnection avec une incapacité à raisonner et à réagir normalement!
PP: «le médecin m’arrête…le médecin m’arrête…j’en suis à ce stade là »
 
2/ LE DENI: refus de voir la réalité telle qu’elle est…et une lutte « inconsciente » pour se convaincre du contraire!
PP: en mode boucle:  » Ce n’est pas possible, pas moi, pas pour le boulot ! « 
 
3/ LA COLERE: sentiment d’injustice face au changement qu’on ne peut accepter: c’est le moment de la recherche d’un responsable (les autres d’abord …et soi même ensuite)… révolte et résistance s’installent tout comme la culpabilité et l’autoflagellation!
PP: « personne n’a rien fait pour m’aider…et si j’avais réussi à dire non, je suis nulle ! »
 
4/ LA PEUR: le manque de sécurité engendré par l’inconnu nous conduit à tourner en rond avec des interrogations sur le futur… On opte alors pour l’évitement (on ne parle pas du sujet), l’attaque (on est plus ou moins irritable sur le sujet), l’inaction (on procrastine)!
PP: «il va falloir que j’y retourne mais comment… je vais rechuter…»
5/ LE MARCHANDAGE: en l’absence de solution à ce stade, on commence à négocier avec soi même en se demandant s’il ne serait pas mieux de ne rien changer, en s’auto-persuadant que cela va passer,…
PP: « Allez c’est bon tu as retrouvé ton sommeil, c’était juste un passage, fais un effort tu es pas si mal 🤔»
 
6/ LA TRISTESSE: nostalgie du temps d’avant avec la « conscientisation » de ce que l’on perd et l’appréhension du futur avec un sentiment d’incapacité. Abattement, chagrin, fatigue, désintérêt y compris pour les éléments que l’on affectionne sont souvent bien présents…
Paradoxe de cette étape: l’impression d’aller encore plus profond vers le pire …or elle est souvent signe de renouveau et d’amorce vers la phase ascendante!
PP: « je ne sais pas ce que je veux pour moi, si je change je vais perdre mon confort blablabla,…»
 
7/ L’ACCEPTATION: phase ou l’on intègre que le changement est nécessaire et qu’il ne s’agit plus d’une simple hypothèse! On prend conscience que le mouvement en avant peut se lancer! Cette phase est souvent couplée avec une phase de « pardon » ou l’art de se délester d’un poids, d’une culpabilité (envers soi même et/ou les auteurs de la perte)
PP: « Ok la situation est telle qu’elle est maintenant, je mets la marche en avant en me donnant les moyens de ne pas revivre cela et de repartir sur de bonnes bases 💡»
 
8/ LA QUETE DE SENS : il s’agit ici de se connecter au WHY au  » pourquoi  » et « pour quoi  » le changement est là et aux bénéfices que cela va apporter. Elle permet d’ouvrir la porte aux champs des possibles et la volonté d’expérimenter quelque chose de nouveau avec souvent le fameux « grâce à…je peux… ». Le regard sort du passé pour s’orienter vers le futur avec l’esquisse d’un avenir potentiellement prometteur, plutôt cool non!
PP: « OK je sais ce que je veux: un job qui fait sens et où je peux contribuer à accompagner des personnes à révéler leur potentiel avec toute la dimension humaine ✨»
 
9/ LA SERENITE: le changement est compris et intégré! Energie et motivation sont au RDV et c’est la phase ou l’on capitalise les apprentissages engendrés durant ce parcours. Les moments difficiles sont souvent des opportunités pour mieux se connaître, faire face à ses zones d’ombres et apprendre à se dépasser, trouver de nouvelles ressources en soi.
PP: « cool je m’éclate dans ce nouveau projet de vie et j’ai plaisir à me lever le matin »
 
Personnellement que ce soit dans mes épreuves personnelles autour de la maladie ou bien du mon burn-out, j’ai traversé toutes ces phases parfois dans l’inconfort mais avec toujours la volonté de ne pas rester dans la situation initiale souvent douloureuse…celle ci ne m’apportait plus rien hormis des pensées et des énergies négatives!
 
Mindset:
  • Utiliser son énergie pour la construction de son futur au lieu de lutter, de râler, de passer son temps à s’interroger sur ce que l’on aurait du faire, sur ce que l’on a pas fait (désolée mais on n’a plus la main sur le passé)…
  • Porter son regard et son énergie sur ce que l’on peut faire, sur les solutions encore inexplorées, non tentées c’est un bon premier pas pour le renouveau!
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.